Catégories
Afficher

Trier:

Vous êtes un groupe? Combien d'unités avez-vous besoin? u.

La grande préparation de la fête d’Halloween 

Afficher

Trier:

Información adicional
En quelques années, la Fête d'Halloween est devenu un rendez-vous incontournable, bien au-delà des pays anglo-saxons où cette fête a vu le jour. Déguisements d'horreur et friandises sont de rigueur pour s’amuser à se faire peur. 

Une Fête d'Halloween dont l’origine se perd dans la nuit des temps

Halloween est une fête d’origine celtique. Avant que l’Irlande ne devienne chrétienne, l’année se terminait le 31 octobre. Durant cette dernière nuit de l’année, le dieu de la mort accompagné de fantômes venait rendre visite aux vivants. La Fête d'Halloween avait donc pour but de faire fuir tout ce petit monde en se montrant encore plus effrayants qu’eux. Le nom de cette fête est né à l’ère chrétienne puisque Halloween est la déformation de “All Hallows Eve”, qui signifie “la veille de la Toussaint”. Elle s’est considérablement développée aux Etats-Unis suite à l’immigration massive d’Irlandais et d’Ecossais. Il n’en fallait pas plus pour que vampires et démons viennent hanter les rues du monde entier. La fête de Halloween est célébrée dans tous les pays anglo-saxons, mais aussi dans les Caraïbes, où elle a trouvé une solide terre d'ancrage avec les croyances liées aux zombies. 

Une fête qui ne passe vraiment pas inaperçue

C’est en 1997 que Halloween a véritablement fait son apparition en France à la faveur de plusieurs opérations de marketing. L’aspect très commercial de cette fête venue d’outre-Atlantique a d’ailleurs souvent été décrié, notamment par rapport à la solennité de la fête de la Toussaint. Depuis le début des années 2005, on a vu émerger une véritable “culture zombie” avec l’organisation de défilés, les “Zombie Walks”. Ceux-ci ont été interdits dans plusieurs villes de France pour des motifs divers. On est donc bien loin de l'esprit de base de Halloween qui est surtout l'occasion pour les enfants de faire une provision de bonbons et pour les plus grands de se déguiser et de s’amuser entre amis. 

Une fête à préparer longtemps à l’avance

Aux Etats-Unis, Halloween se prépare très longtemps à l’avance. Durant tout le mois d’octobre, il faut réfléchir à son déguisement, fabriquer des décorations pour la maison, faire une provision de bonbons.  Pour la décoration de la maison, vous accrocherez des squelettes, des toiles d’araignées et guirlandes têtes de mort. N’oubliez pas de laisser trainer quelques bestioles à des endroits stratégiques : rats, tarentules ou cafards. Pour ajouter à l’ambiance, vous pouvez créer une playlist personnalisée à laquelle vous incorporerez des cris, hurlements ou rires diaboliques. Vous pouvez profiter de cette soirée pour visionner des films d’horreur, élire le meilleur costume ou proposer des jeux et des animations spéciales Halloween comme “bobbing the apple” ou “fissa la ficelle”. 

Les citrouilles sont de sortie

Ce symbole incontournable d’Halloween rappelle la légende de Jack O’Lantern. Ce personnage était condamné à errer éternellement dans la nuit en n’ayant qu’une lanterne pour s’éclairer. A l’origine, il s’agissait d’un navet sur lequel était posé un tison. Aux Etats-Unis, le navet a été remplacé par une citrouille car le cucurbitacée se prête plus facilement aux sculptures. On peut utiliser un couteau à pain ou à surgelés ou mieux, un couteau spécial pour creuser les citrouilles. Les graines peuvent être consommées rôties et la chair utilisée pour confectionner soupes, tartes ou gâteaux. En Irlande, on mange ce jour-là le colcannon, une purée à base de chou et de bacon. Cidre chaud, beignets et pop-corn sont aussi de la fête. Si vous ne vous sentez pas d'humeur à bricoler, vous pouvez choisir des bougies en forme de citrouille ou des citrouilles lumineuses à placer dans votre jardin ou votre pas de porte. 

Pour une fois, les enfants ont le droit de jouer les terreurs

Le soir du 31 octobre, les enfants sortent déguisés et font le tour du voisinage en criant “Trick or Treat” (donnez-nous des bonbons sinon on vous jette un sort). Il vaut mieux céder à la menace, on ne sait jamais ! Dans certaines régions, cette “chasse aux bonbons” ou “passage de Halloween” peut se poursuivre avec des feux de joie, voire des feux d’artifice. Si vous envisagez ce type d’animation dans votre voisinage, certaines règles de sécurité s’imposent. D’abord prévenir vos voisins et s’assurer qu’ils sont d’accord pour participer (en accrochant un chiffon blanc au portail par exemple). Les enfants doivent bien sûr être encadrés par des adultes (déguisés, cela va sans dire). Les bonbons ne seront pas consommés sur place mais triés à la maison et on ne mangera que ceux qui sont emballés.  Cette tradition n’est pas sans rappeler celle de la Saint Martin où les enfants, dans le Nord et l’Est de la France ainsi qu’en Belgique, passaient de maison en maison pour obtenir des bonbons en échange d’une chanson. La coutume voulait alors qu’ils s’éclairent avec des betteraves creusées. 

Les déguisements d'horreur, la base d'une soirée d'Halloween réussie

Comme on l’aura compris, les déguisements et maquillages d'Halloween sont faits avant tout pour faire peur. Les thèmes de déguisements d'horreur les plus populaires sont les fantômes et les sorcières mais tout est permis, du moment que le résultat soit le plus effrayant possible. Clown maléfique, demoiselle Skeleton, boucher fou, rien n'est jamais de trop mauvais goût. A partir d’un déguisement de base, vous pouvez réaliser un look totalement personnalisé. Les accessoires sont très importants pour un rendu encore plus réaliste. Doigts amputés, cicatrice sur le front, os ou tablier ensanglanté feront leur petit effet sur vos invités. On peut faire peur et être attractive à la fois. Les sorcières seront très sexy dans une robe ultra courte ou en combinaison moulante. Pour changer des classiques, vous pouvez opter pour un déguisement de bossu lépreux, arlequin sanguinaire ou policier zombie. Si vous ne voulez pas être reconnu, un masque de loup ou de gorille s’impose. Les tout-petits pourront également être de la fête avec des déguisements squelettes ou démons disponibles en tailles bébés.